5 types de jonctions avec du gazon synthétique

,
jonction de gazon synthétique.

Petit récapitulatif des possibilités de réalisation d’une jonction entre 2 lès de gazon synthétique.

5 Méthodes différentes pour réaliser une jonction de gazon

1- La bande autocollante simple face

Très simple d’utilisation, préconisée pour les surfaces super planes, On met le gazon en place, on écarte au niveau de la future jonction, on déroule la bande pré-encollée, un clou pour la tenir tous les mètres environ, on enlevé la protection de la partie collante. Il ne reste plus qu’à coller les lès l’une après l’autre.

2- La bande autocollante double face

Généralement utilisée en intérieur, ou sur les balcons ou terrasses. C’est exactement le même principe que la simple face, sauf que vous commencez par coller au sol la 1 er face encollée, puis on enlevé la protection de la partie collante du dessus. Il ne reste plus qu’à coller les lès l’une après l’autre.

Attention, il y a un sens d’écoulement de l’eau sur les terrasses et balcons, il ne faut JAMAIS coller perpendiculairement à cet écoulement sous peine de bloquer le bon écoulement de  l’eau. Le test le plus simple est de verser un verre d’eau au sol et voir vers où il s’écoule.

3- La bande + colle bi composant

Plutôt adapté pour les grandes surfaces, la bande de jonction + la colle bi-composant permet un repositionnement du gazon au millimètre. Ce réajustement  est inévitable sur les grandes surfaces. Vous disposez suivant la température du moment , entre 15 minutes et 40 minutes avant prise de la colle définitivement.

Le mélange colle + durcisseur vous oblige à terminer le pot…ou jeter ce qu’il en reste…Calculez bien.

4- La bande + biberon de colle

Configuration classique pour de toutes petites jonctions jusqu’à maximum 10 mètres linéaire de jonction.

Cette colle en tube est réutilisable une fois rebouchée.

5- Les sardines et les clous

Certains préfèrent travailler en sardine et clous. Ici ni colle, ni bandes, on positionne les lès à bout touchant et on cloute tout les X cm de distance. Ce système est intéressante surtout si le terrain doit bouger (argile, nouvelle piscine et le terrain n’est pas encore bien en place…etc) car il permet un repositionnement quasi permanent. A éviter s’il y a des enfants ou des joueurs de foot.

Attention, il est souvent nécessaire de clouter sur la périphérie de votre jardin pour bien fixer le gazon au sol…ici on parle de jonction.

 

En fait, vous allez utiliser le système avec lequel vous allez être le plus à l’aise.

Il est toujours possible de rater une jonction quel que soit le mode de fixation, mais on a toujours (ou presque) une solution pour rattraper l’erreur.

Le maître mot quel que soit le système de jonction : être méticuleux et ne pas vouloir aller trop vite !