Pourquoi ne faut il pas faire un parking en gazon synthétique

,
parking voiture en gazon synthetique

Suite de notre article sur les 2 cas ou il ne faut pas poser de gazon synthétique.

Le deuxième cas ou on évite le gazons synthétique est : un parking pour voitures.

Qui ne c’est jamais dit, ce serait super d’avoir un parking en gazon synthétique, effet écologique, pas d’entretien, accueil client…. Ben non
Non, on ne peut pas dérouler son gazon, coller sur le goudron et laisser aller.

Ce n’est pas tant le passage des voitures qui va abîmer le gazon, au pire il va se coucher, mais il sera toujours là, toujours vert, et toujours sans entretien. En fait ce qui tue la gazon synthétique c’est de tourner le volant sans rouler.
Ce qu’on appelle le braquage a froid. Imaginez juste un court instant la scène.

Votre pneu repose sur quelques centimètres carrés de gazon, votre voiture peut peser jusqu’à plusieurs tonnes, et cela revient à faire tourner votre voitures sur juste 2 petits points sous les roues avant (oui, les roues arrières braquent rarement).
Vous allez vriller le gazon, arracher les fibres par friction…fin du gazon sur ce point d’impact.
Oui le gazon synthétique est un produit génial, non il n’est pas prévu pour un rapport tonne/torsion si important.

Si vous êtes concessionnaires automobile et que vous voulez exposer vos voitures dehors, pas de problème, ça rendra super bien tant que vous ne tournez pas le volant en surplace, il faut juste y penser au moment du garage. on reste  les roues droites …c’est tout. (photo d’illustration dans le var).

Si vous êtes un particulier, il existe une solution, ne pas mettre de gazon synthétique sous le passage des roues, vous aurez 2 bandes de goudron, béton ou autre sur lesquelles il vous faudra rouler…tout le reste peut être en gazon synthétique.

Pour tout ce qui est écoulement de fluide du moteur, on a la solution avec un nettoyant shampoing dégraissant et lavant.

Donc en résumer : On évite de faire son parking en gazon synthétique, ou alors on le fait bien en connaissance de cause.